Albert Claude (1899 - 1983), cancérologue

Né le 23 aout 1899, Albert Claude est considéré comme le pere de la biologie cellulaire. Directeur scientifique du Centre des Tumeurs de l'Institut Bordet, il reçoit en 1974 le prix Nobel de médecine et de physiologie pour ses travaux sur la cellule.

Apres la guerre 14-18 et une courte carriere de dessinateur industriel, Albert Claude obtient son diplôme de docteur en médecine a l'Université de Liege. A la fin de ses études, il est attiré par la cancérologie. Ce choix ne doit rien au hasard: le cancer a emporté sa mere alors qu'il n'avait que 8 ans. Il travaille a Berlin aux côtés du Professeur Albert Fischer puis, en 1929, rejoint New York et le Rockefeller Institute ou il se formera a la culture des cellules cancérigenes.

De retour en Belgique, il est nommé directeur scientifique du Centre des Tumeurs de l'Institut Bordet. Sous son impulsion, débute la modernisation de l'Institut et le développement des traitements médicaux. Il devient ensuite directeur du Laboratoire de Biologie cellulaire et de Cancérologie a l'université de Louvain (UCL), professeur a la Rockefeller University de New York et a l'UCL ainsi que professeur émérite a la faculté de Médecine de l'université de Bruxelles. Ses recherches technologiques ont révolutionné la biologie cellulaire. Il a notamment mis au point un ultramicrotome capable de scinder la cellule de façon extremement fine.

Albert Claude fait oeuvre de pionnier dans divers domaines de la technologie : il utilise habilement la centrifugeuse différentielle, il applique le microscope électronique en biologie cellulaire, il met au point un ultramicotome capable de couper la cellule de façon ultrafine et il obtient des répliques de la surface cellulaire en vue de leur étude au microscope électronique. Albert Claude possede une habileté technique exceptionnelle qu'il doit certainement a ses années consacrées a la pratique du dessin industriel. Ses mises au point de techniques d'analyses aideront Christian De Duve et Georges Palade dans leurs recherches. C'est d'ailleurs aux trois chercheurs que sera attribué le Prix Nobel de Médecine, en 1974.

La réputation d'Albert Claude repose également sur l'originalité de ses contributions scientifiques : isolement des mitochondries, démonstration qu'elles sont le support des cytochromes, découverte des microsomes, découverte du virus du sarcome et démonstration de sa présence dans les cellules.

L'emploi de la centrifugeuse différentielle lui a permis d'isoler des organites intracellulaires et d'exécuter une analyse biochimique des constituants principaux des cellules. L'utilisation du microscope électronique va également permettre a Albert Claude d'isoler et de photographier un virus cancérigene. Ses développements des techniques d'analyse aideront Christian De Duve et Georges Palade dans leurs recherches. C'est d'ailleurs aux trois chercheurs que sera attribué le prix Nobel de médecine et de physiologie en 1974.

Albert Claude est devenu membre de l'Académie de médecine en 1965 et membre associé de l'Académie royale de Belgique en 1972. Naturalisé Américain en 1941, Albert Claude obtint la double nationalité belgo-américaine lors de son retour en Belgique. Il est décédé a Bruxelles, le 22 mai 1983.


* * *